Il s’agit d’une démonstration de la destruction utopique de mon ancien atelier situé à l’école supérieur d’art d’Aix-en-Provence en 2012. Je dis bien utopique car j’ai utilisé un appareil photo comme (marteau) pour faire croire que je tapais… La série de photos est issue du geste du performeur photographié, et des prises de vue de l’atelier (détruit) par l’action du performeur.

Fermer le menu